4 résultats affichés

Absinthe Émeraude 50cl

CHF 55.00
C'est la verte qu'il faut à ceux qui les aiment douces. Et fortes ! L'Émeraude affiche 77° vol. alcool et un taux de thuyone aussi élevé que l'autorise la loi. Dernière création et dernier coup de maître de l'ancien clandestin mythique Willy Bovet avant de tirer sa révérence... Distillerie : Absinthe Bovet La Valote Teneur en alcool : 77° Contenus disponibles : 50cl, 10cl

Absinthe verte Nocif 50cl

CHF 50.00
Voici une absinthe qui s'infuse de plantes originales, pour de déconcertantes notes voyageuses en bouche. Coriandre fraîche, citronnelle, plantes provençales, lentement macérées pour une jolie robe verte. Une recette très douce, très végétale, complexe. Distillerie : DuVallon, Jean-Jacques Charrère Teneur en alcool : 65° Contenus disponibles : 50cl, 4cl

Absinthe La Chanvrière 50cl

CHF 47.00
Vous souhaitez goûter une absinthe verte qui change ? Ne manquez pas cette « Chanvrière » qui doit sa robe verte à une lente macération au chanvre. Particulièrement amère, elle se destine aux palais entraînés. Distillerie : Absintherie Celle à Guilloud, Pierre-André Matthey Teneur en alcool : 54° Contenus disponibles : 75cl, 50cl, 25cl, 10cl

Absinthe La Veuve Verte 50cl

CHF 51.00
Une verte amère qui se prête au rituel de la cuillère et du sucre pour l'infuser de douceur. Sa robe verte, entièrement naturelle, est due à la lente macération de petite absinthe, d'hysope et de mélisse. En bouche, une bouffée végétale intense. Distillerie : DuVallon, Jean-Jacques Charrère Teneur en alcool : 69° Contenus disponibles : 50cl, 4cl
DÉCOUVRIR

Les absinthes vertes

L'absinthe verte est une absinthe blanche (ou transparente) soumise à un deuxième procédé de macération de plantes riches en chlorophylle qui vont lentement et naturellement teinter le distillat initial, mais aussi l'infuser d'une remarquable complexité.

Durant quelques jours ou plusieurs mois selon les recettes, l'absinthe claire est baignée dans un assemblage de plantes médicinales qui ont la particularité de présenter un fort taux de chlorophylle, celle-là même qui va développer la teinte du distillat... et qui inspira à Oscar Wilde le surnom de « Fée verte ».

Parmi elles, la petite absinthe, la menthe, l'ortie, la coriandre, la mélisse ou l'hysope. Au fil du temps, le nectar va subtilement revêtir sa robe verte, dont l'intensité varie selon les recettes, les procédés, les plantes sélectionnées et la durée de la macération.

Si nombre de producteurs industriels colorent leurs absinthes chimiquement d'un vert criard, tous nos artisans distillateurs travaillent comme au 18ème siècle, naturellement, sans ajout de colorant, conservateur ou arômes artificiels.

La technique la plus répandue est la macération en fût. Mais quelques artisans perpétuent la coloration au bas de laine, comme pendant la clandestinité (un bas de laine garni de plantes est infusé dans l'absinthe) ou à la teinture mère (un extrait d'absinthe claire est teinté par macération puis ajouté au distillat initial).

Ce procédé de seconde macération confère aux absinthes vertes une complexité remarquable. Elles sont généralement plus amères, plus herbacées, plus sèches mais aussi plus fortes en alcool que les absinthes blanches.